www.athle.fr
Accueil
Actualités
Revue de presse de la semaine N°5
1 Février 2006 - Gersende HAYOZ (Services Administratifs)
Revue de presse de la semaine N°5

Revue de presse de la semaine N°5:

Cette revue est faite à partir de journaux dont les rubriques sont en lignes

 

Coupe du Rhône : 6e manche à la Feyssine

Le cross de la Feyssine, qui fait cette année son apparition au calendrier, constitue samedi la sixième manche de la coupe du Rhône des clubs de cross-country. L'épreuve organisée à Villeurbanne dans le Parc en face du campus de la Doua débutera exceptionnellement en matinée par les adultes, le début d'après-midi étant réservé aux plus jeunes.
Les horaires :
10h : vétérans (5450m) - juniors (4500m) ;
10h40 : espoirs - seniors (6600m) ;
11h20 : juniors F (3250m) - espoirs F - seniors F - vétérans F (4050m) ;
12h30 : cadettes (3250m) ;
12h50 : cadets (3205m) ;
13h10 : minimes F (2700m) ;
13h30 : minimes (2700m) ;
13h45 : benjamines (2000m) ;
14h : benjamins (2000m) ;
14h20 : poussines (1150m) ;
14h40 : poussins (1150m) ;
15h : éveil athlé (1150m) ;
15h05 : Usep (1150m).
A l'issue des championnats du Rhône disputés le 8 janvier qui servaient de support à la cinquième étape de la coupe du Rhône, l'Entente Grand Lyon caracole toujours en tête avec 1694 points, loin devant l'Asvel (1317 pts), l'Athlé Calade Val de Saône (1069 pts), le Lou (663 pts), l'AFA Feyzin (616 pts), l'Entente Sud Lyonnais (609 pts), l'AC Tassin (559 pts), le CAD FJEP (442 pts), le CAMN MCA (404 pts), l'AS Caluire (365 pts)

> COURSE SUR ROUTE
Corrida de chassieu
Deuxième édition de la Corrida de Chassieu samedi en fin d'après-midi. Deux épreuves figurent au programme : 5km (départ à 17h30) et 10km (départ à 18h30). Renseignements au 06 61 95 02 69 ou 08 71 17 26 32.

Tous à Mably !

Après l'annulation du Régional, la commission ad hoc réunie en urgence, a décidé d'accepter tous les coureurs pour les pré-France. Du folklore en perspective !

Une grande première : jamais de mémoire de dirigeant un Régional de cross n'avait été annulé. C'est désormais chose faite avec l'édition 2006 : en cause, un arrêté préfectoral interdisant la circulation des bus sur le département de la Drôme (voir notre édition du 29 janvier).
Reste que ce Régional était qualificatif pour les pré-France prévus à Mably le 12 février, et que le parcours initial, s'il était adapté pour une sélection des meilleurs spécialistes de Rhône-Alpes et d'Auvergne, ne pouvait en tout état de cause faire face à l'afflux d'une horde au nombre très variable selon les sources : entre 1500 et 3500 athlètes. Une commission technique s'est réunie lundi soir à Saint-Étienne, et a décidé d'accepter tous les engagés du Régional, mais en faisant appel au sens civique des clubs : il leur est demandé de ne pas procéder par listings complets mais d'engager uniquement les coureurs qui seront effectivement présents le 12 février. Une véritable révolution, d'autant qu'un système d'amendes est en principe prévu pour les contrevenants.
Le parcours de Mably a été revu pour éviter les goulots d'étranglement, une course pour les benjamins a été rajoutée au programme, mais réservée exclusivement aux Rhônalpins. Reste que Frédéric Augagneur ne semblait pas vraiment enthousiaste : « J'espère qu'on va y arriver » déclarait-il hier. Et on comprend son anxiété à l'idée de gérer le double au moins d'athlètes que ce qui était prévu à l'origine. Il risque donc d'y avoir du folklore du côté de Roanne le 12 février, même si le talent en matière d'organisation des dirigeants ligériens - talent encore vanté par le président de la FFA la semaine dernière - fera sans doute une fois de plus des miracles. On croise les doigts pour eux.
PHILIPPE DÉCOT
Rendons à Chambéry... Le championnat LARA de lancers longs était bien prévu initialement à Bourgoin-Jallieu, mais a été récupéré à la volée par Chambéry, pour cause de neige évidemment.



Bernard Amsalem : «C'est l'esprit d'équipe qui transcende la performance individuelle»

Rapide état des lieux avec le patron de la F.F.A qui assistait à la soirée en l'honneur des bénévoles du Mondial de cross.

Puisqu'il est question ce soir de cross-country, est-ce que la discipline ne souffre pas du succès des autres courses hors stade ?
«Au terme d'une réflexion de deux ans, la Fédération a mis en place un plan de relance. Le cross perdait des effectifs au profit de la route. Nous avons décidé d'une aide aux organisateurs, entre autres en labellisant trois cross par région.
On assiste depuis à une remobilisation sur le cross et à une hausse des effectifs. Nous avons par ailleurs mis en place un challenge cross - route.»
On est un peu surpris de voir que la F.F.A. semble ignorer superbement ce phénomène des courses hors stade...
«Pas du tout ! Si vous saviez de quelle façon elles étaient considérées il y a 25 ans ! Depuis une dizaine d'années, nous nous soucions de ces courses, mais il est vrai qu'il y avait un décalage et que nous sommes encore en retard.
Nous avons mis en place la labellisation de certaines de ces courses, le circuit des Grandes Courses dans lequel figure par exemple le marathon de Paris, ou encore un système de classement intégral, le VK pour vitesse kilométrique, qui touche près de 100 000 coureurs.
Il y a aussi une licence spéciale, le pass-runing, et de plus, la F.F.A. souhaite organiser elle-même un 10 km. à Paris dans une formule qui prendrait en compte le problème du bien-être. C'est en projet, c'est à venir : nous sommes dans une phase de reconquête.»
Autre pierre d'achoppement, on a la sensation d'une rupture avec l'École. Votre point de vue ?
«Je plaide non coupable. Nous avons fourni avec l'Inspection Générale un gros travail sur les programmes, nous avons également édité un CD-Rom en collaboration avec l'Éducation Nationale. Nous avons toujours des relations fortes avec l'École et nous essayons d'établir des passerelles entre elle et les clubs.
Nous avons par exemple un expérience pilote dans les Bouches-du-Rhône où il y a des conventions entre 20 clubs et 20 collèges.»
Les résultats de la France semblent ne jamais avoir été aussi bons. Vous confirmez ?
«Depuis Paris en 2003 et même un peu avant, il y a, c'est vrai, de très bons résultats. C'est vrai qu'il y a eu un passage à vide à Athènes, mais on a rebondi depuis.
C'est dû à trois facteurs : on a la chance d'avoir une génération exceptionnelle, celle des Doucouré, du 4 x 100. Il y a aussi un bien meilleur relationnel entre la F.F.A. et les athlètes : on fonctionne dans un climat de confiance.
Enfin, nous avons restauré le dialogue avec les entraîneurs qui sont désormais intégrés à la préparation des athlètes. Le moral est meilleur, il règne un véritable esprit d'équipe, c'est lui qui transcende la performance individuelle.»

PROPOS RECUEILLIS PAR PHILIPPE DÉCOT

Lancers longs : championnat LARA à Bourgoin

Voilà bien un championnat que la neige n'a pas réussi à faire annuler. C'était les lancers longs à Bourgoin-Jallieu et l'A.C.O. et le Coquelicot 42 étaient de la partie. Marie Aulagnier prend une belle seconde place au marteau.

Les résultats
Marteau (3 kg) finale directe 1 dames. - 1. Salut Aline (Entente Sud Lyon) 48,24 m ; 2. Aulagnier Marie (ACO) 42,09 m ; 4. Pecel Alexia (Coq. 42) 36,47 m ; 6. Satre Justine (Coq. 42) 32,72 m.
Marteau (4 kg) finale directe dames. - 1. Roux-Bonnardel Julie (AS Aix-les-Bains) 54,60 m ; 4. Faure Caroline (ACO) 48,81 m.
Marteau (7 kg) finale directe messieurs. - 1. Rambaud Olivier (ASPTT Lyon) 57,51 m ; 5. Enjolras Christophe (Coq. 42) 55,05 m.


Championnat du monde 2005: point final

Le comité d'organisation a remercié les bénévoles qui s'étaient investis, en présence du gotha de la F.F.A.

Amin Diak, le patron de l'I.A.A.F, avait vanté le soleil de Saint-Galmier. Mais ce soir-là, c'était plutôt neige et brouillard, presque le blizzard. Qu'importe : pour remercier les bénévoles qui s'étaient investis dans l'organisation du championnat du monde de cross country, le staff technique de ce mondial avait mis les petits plats dans les grands.
Et pour bien marquer l'importance de cette cérémonie, il y avait à l'hippodrome de Saint-Galmier le 4 majeur de la Fédération : autour de son président Bernard Amsalem, il y avait là le directeur général, le patron des compétitions et la secrétaire générale, excusez du peu.
Mais c'est aussi un juste retour des choses : il y a eu des discours et des mots forts, des remerciements et un peu d'humour, bref tout ce que l'on pouvait penser entendre en de telles circonstances, mais avec en plus ce qu'il fallait de sincérité et d'émotion.
Frédéric Augagneur, le maire de Saint-Galmier, le patron de la F.F.A. ou encore Pierre Toussaint se sont succédés à la tribune puis tout le monde s'est retrouvé autour du pot de l'amitié.
Ce fut « un succès sans faille », et il le fut jusqu'au bout puisque l'office des sports de Saint-Galmier reçut un chèque des organisateurs. Élégant.
PH.D.

Ils ont dit...
Frédéric Augagneur, président du comité de la Loire d'Athlétisme : « Merci aux bénévoles, acteurs majeurs de ces championnats, fer de lance de l'organisation... Merci aussi aux collectivités et à la F.F.A. qui ont soutenu le projet » Jean Bouchardon, maire de Saint-Galmier, citant Amin Diak : « C'est le même soleil qu'au Sénégal. Mais il ne dirait pas la même chose aujourd'hui ! »
Bernard Amsalem, Président de la F.F.A. : « Ces championnats ont été une réussite collective exceptionnelle... Saint-Galmier est désormais une référence internationale, un point de repère ... Vous avez été formidables, il n'y a eu aucune faille »
Pierre Toussaint, co-président du comité d'organisation : « 75 % du budget ont été réinjectés sur la région. 33 000 kilomètres ont été parcourus et rien que pour le comité d'organisation, ce sont 4 269 nuitées qui ont été achetées, sans parler de celles qui le furent par les délégations étrangères dans les 25 hôtels que nous avons fait travailler. »

 

Annulation des régionaux de cross: «On n'avait pas le choix»

Selon son président Marcel Ferrari, la Ligue Rhône-Alpes a prudemment pris la décision de ne pas lancer les nombreux bus des clubs sur les routes

>> Quand avez-vous pris la décision d'annuler les championnats Rhône-Alpes de cross qui devaient avoir lieu à Saint-Donat-sur-l'Herbasse (Drôme) ?
Samedi en fin de matinée. On n'avait pas d'autres choix. Et d'ailleurs, nous avons bien fait puisque ce matin (hier), la circulation était toujours perturbée pour les poids lourds et les bus. A Saint-Donat, le maire ne pouvait pas nous interdire d'organiser les championnats, le domaine du lac de Champos étant privé. En revanche, il ne pouvait pas nous garantir des conditions de stationnement satisfaisantes. On devait quand même accueillir près de 3500 personnes et de nombreux bus La sagesse et la prudence l'ont emportées. Je n'ose pas imaginer ce qui se serait passé si un bus avait fini dans un fossé.

>> De mémoire, vous revient-il une annulation comparable ?
Depuis trente ans que je suis dans l'athlé, je n'avais jamais vu ça. Une fois, nous avions dû reculer de quatre ou cinq heures des Interrégions, le temps de déneiger, mais la compétition avait eu lieu. Et d'ailleurs, s'il n'y avait pas eu ces problèmes de stationnement et de circulation, les Régionaux auraient pu se tenir.

>> Avez-vous envisagé de les déplacer ?
C'était impossible. Il y a beaucoup trop de logistique et il s'agissait de déplacer 3500 personnes. C'était beaucoup trop compliqué en si peu de temps.
>> Comment vont s'opérer les sélections pour les Interrégions du 12 février à Mably (Loire) ?
La Commission sportive et organisation (CSO) de la Ligue doit se réunir lundi soir pour évoquer la question. Ce qui est sûr, c'est que le fait d'avoir annulé pose problème vu que les Régionaux de Rhône-Alpes et d'Auvergne n'ont pas eu lieu. A Mably, les organisateurs semblent estimer qu'ils ne peuvent pas accueillir plus de 2300 athlètes, alors que normalement ils devaient déjà n'y en avoir que 1500. Je ne peux pas dire ce que décidera la CSO mais on permettra certainement à tout le monde de participer tout en faisant appel à la responsabilité des clubs en leur demandant de n'amener que leurs meilleurs éléments.


Propos recueillis par Benjamin Steen

10/02 >
09/02 >
01/02 >
01/02 >
01/02 >
01/02 >
31/01 >
28/01 >
26/01 >
25/01 >
25/01 >
19/01 >
16/01 >
12/01 >
12/01 >
12/01 >
12/01 >
12/01 >
11/01 >
11/01 >
Athle.fr
Inscrivez-vous gratuitement sur la plateforme de formation pour tous les licenciés FFA en CLIQUANT ICI. Puis sur la plateforme accédez aux différents contenus en cliquant sur « JE M’ABONNE ». En cas de souci d’abonnement, cliquez sur le lien « CONTACT ». Tous les domaines (Direction, Encadrement sportif, Jury et Organisation d’événements) ont leurs propres contenus.
Les Espaces